Cantines scolaires et parrainages

Le parrainage des cantines scolaires de Koupela : une action d’assistance alimentaire et éducative.

Tout au long de l’année, les occasions ne manquent pas de manifester notre solidarité à l’égard des plus démunis. Sur le territoire national ou à l’étranger, en retroussant les manches ou en signant un chèque, notre aide peut se décliner de bien des manières, toutes aussi respectables les unes que les autres.

Pourquoi, dans ces conditions, accorder une attention toute particulière au système du parrainage ? Parce que pour toute association qui prône cette forme d’aide humanitaire, il représente un véritable engagement de la part de ses membres bienfaiteurs en même temps qu’un facteur de pérennisation de son action.

  C’est en 1999 que notre Comité de Jumelage a mis en place le parrainage des cantines des écoles de Koupéla. D’abord deux cantines, puis une troisième en décembre 2007… avec toujours la même ambition clairement affirmée : apporter aux élèves une assistance alimentaire et éducative.

A chacun de reconnaître sa gamelle...

Et chaque élève reconnaîtra sa gamelle…

 

 

Cantine et éducation à la propreté

 

 

Les enfants bénéficiaires de cette aide, pour la plupart de familles rurales et modestes, font de nombreux kilomètres à pied, chaque jour, pour se rendre dans l’une ou l’autre des dix écoles primaires de Koupéla. Aujourd’hui, grâce aux parrainages, 1500 d’entre eux sont accueillis gratuitement dans les cantines des trois écoles.

Et qui dit « nourris » dit « scolarisés » ! La preuve est faite, depuis longtemps, qu’une telle action a une forte incidence sur le taux de scolarisation des enfants ( de l’ordre de 70% dans les écoles dotées d’une cantine gratuite, soit 20% de plus que la moyenne burkinabé), sans discrimination de sexe, puisque la chance est ainsi donnée aux filles de suivre la même scolarité primaire que les garçons. Et de l’avis même des enseignants burkinabés, ces enfants, dès lors qu’ils sont mieux nourris, sont moins souvent absents qu’auparavant, beaucoup plus attentifs en classe, notamment l’après-midi, et obtiennent de bien meilleurs résultats scolaires.

 

Ainsi la classe de CM2 de l’une de ces écoles ( l’école Est ) peut-elle afficher pour l’année 2009-2010 un taux de réussite de 100% au Certificat d’Etudes !

 

    Les problèmes auxquels nous nous trouvons régulièrement confrontés relèvent à la fois des contingences internationales et des conditions locales : augmentation du prix des matières premières et du coût des denrées alimentaires, étroitement liées aux aléas climatiques. C’est ainsi qu’est cruellement ressentie toute augmentation du prix du riz et des haricots, du sel et de l’huile, du poisson…et du gaz utilisé comme combustible pour lutter contre la déforestation.

En 2006, nous disions aux parrains des cantines :

« Avec 2  €, vous offrez un repas à un enfant pendant un mois de sa scolarité. » Aujourd’hui, 2,5 € sont nécessaires pour atteindre le même objectif.

Pour notre Comité, qui a inscrit dans ses priorités la question de l’assistance éducative à Koupéla et qui doit faire face à une forte demande en la matière, il est donc indispensable d’enregistrer, chaque année, de nouveaux parrainages, ne serait-ce que pour pérenniser le fonctionnement des cantines existantes.

Pour ceux qui voudraient nous rejoindre dans cette chaîne de solidarité, qui compte aujourd’hui 127 parrains, il n’est pas inutile de préciser que l’intégralité des sommes ainsi recueillies est affectée aux cantines scolaires. A l’achat de la nourriture et d’une partie du gaz. Toutes les autres dépenses ( salaires des cantinières notamment) sont prises en charge par les associations de parents d’élèves de Koupéla.

Parmi les réalisations qui permettent d’améliorer l’ordinaire des repas ( essentiellement composés de riz et de haricots), le jardin potager de l’école Est.

Géré, et très bien entretenu, par les élèves, leurs parents et leurs maîtres, ce jardin a donc un double but : alimentaire…et pédagogique.

Autre réalisation, plus récente, le préau construit entre les deux bâtiments de « l’école de Grigny ». Destiné à abriter les enfants des rayons du soleil, il sert également, pendant les heures de cours, à gérer les effectifs pléthoriques des classes.

Le nouveau préau

Le nouveau préau


Toute personne désireuse de nous apporter son soutien financier, par le parrainage ou par un don ponctuel peut prendre contact avec Geneviève Gonzato (04 78 46 24 20), Annie Jéquier (04 78 73 38 88) ou Bernadette Borel (04 78 02 87 39). Naturellement, toute liberté est laissée aux parrains quant au montant et aux modalités de leurs versements. Et tout versement donne droit à une réduction fiscale ( 66% du montant du don ), un reçu étant  adressé chaque année à chacun de  nos généreux donateurs…

Ce contenu a été publié dans 1.Cantines et parrainages, Réalisations, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Cantines scolaires et parrainages

  1. ZOUNGRANA Clément dit :

    Salut à vous Bernadette
    Merci pour tous les efforts déployés pour assurer la cantine au sein des 3 écoles.
    Cela contribue à améliorer leurs rendements scolaires.
    Puisse Dieu vous donner la capacité de poursuivre et d’étendre cette œuvre salvatrice.
    Que Dieu bénisse tous les parrains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *