Retour sur la soirée théâtre du 19 octobre 2013

Salut final.

Salut final.

Pour la 3ème année, la compagnie Répliques s’est produite le samedi 19 octobre 2013 au centre Brenot de Grigny au profit du comité de jumelage Grigny-Koupéla. Cette troupe d’amateurs créée en 2008 apporte régulièrement son soutien à des associations de solidarité.

Cette année, la compagnie a fait le choix de monter des petites pièces de Jean Tardieu (1903-1995), auteur éclectique puisque surtout poète, il a aussi traduit magistralement des auteurs allemands dont Goëthe, il a écrit pour le théâtre, pour les enfants et fut aussi homme de radio. Les trois courtes pièces que les acteurs ont jouées ( Eux Seuls Le Savent ; Un Mot Pour Un Autre ; Un Geste Pour Un Autre) illustrent parfaitement les questionnements de Tardieu sur les codes sociaux et ses expérimentations sur le langage. Dans Un Mot Pour Un Autre, les dialogues semblent avoir ni queue ni tête, les mots de la conversation usuelle sont remplacés par d’autres, choisis au hasard ? En tout cas, c’est une belle performance de mémoire pour les acteurs et le résultat est drôle et en même temps interroge.

Interrogation aussi proposée par la pièce Un Geste Pour Un Autre qui détourne les codes sociaux : ce qui nous semble normal peut-être jugé ridicule par un visiteur étranger et vice versa. La salle a bien ri des plus petits aux plus anciens mais peut-être aussi réfléchi sur la tolérance. Bref ce fut une bonne soirée et à l’entracte il y avait matière à discussion.

Et comme la tradition est maintenant bien installée, un mâchon (pour les non lyonnais de naissance ou d’adoption, un mâchon est un repas simple et convivial), un mâchon donc, a réuni après le spectacle la troupe et les bénévoles du comité de jumelage .

Bernadette BOREL

Un Mot Pour Un Autre. où" les crocus " sont une monnaie et un "dormant" un livre.

Un Mot Pour Un Autre. où « les crocus  » sont une monnaie et un « dormant » un livre.

changement de décor dans la pénombre.

changement de décor dans la pénombre.

Non ce n'est ni la Saint Sylvestre, ni Carnaval mais une réception mondaine chez un peuple inconnu sur une île inconnue.

Non ce n’est ni la Saint Sylvestre, ni Carnaval mais une réception mondaine chez un peuple inconnu sur une île inconnue.

Ce contenu a été publié dans 3.Autres manifestations, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *