Compte-rendu du C.A. du 11 / 07 / 2017

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Publié dans 1.Comptes-rendus (Bureau, CA, AG), 4.Info. Adhérents | Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Les maraîchères de Naftenga se forment à la fabrication du savon.

Les stagiaires bien équipées car manipuler la soude caustique peut être dangereux.

Le groupement des femmes maraîchères du village de Naftenga (un des 39 villages rattachés à la commune de Koupéla) ont validé leur alphabétisation en langue nationale Mooré. Toujours dans le cadre du projet triennal  financé grâce à des subventions du Ministère français des Affaires Etrangères et de la ville de Grigny, par le  comité de jumelage de Grigny-Koupéla et une participation de la ville de Koupéla, au volet « action pour la réduction de la pauvreté et la promotion de la Femme », elles ont choisi après consultation et réflexion de se former à la fabrication du savon. Elles pensent que ce produit de première nécessité pourra se vendre facilement dans leur village et sur les marchés proches. Donc la semaine du 10 au 14 juillet, elles sont revenues en formation,

sous la conduite d’Augustine Oubda pour apprendre à fabriquer du savon liquide et solide. Maitrisant maintenant l’écriture, elles ont pu noter « la recette » et les consignes de fabrication :

Maintenant alphabétisées, elles peuvent écrire les consignes de fabrication dans leur langue maternelle, le Mooré.

La veille on mouille la soude caustique. Il faut ensuite mélanger avec précaution la soude, 6 litres d’eau, 3 litres d’huile de coco et 3 litres de beurre de karité (acheté auprès d’un autre groupement de femmes). Ajoutez un peu de carbonate de sodium et de silicate et tournez énergiquement pendant 15 minutes. On peut alors verser le mélange dans un moule. Au bout de 10 minutes on  découpera la pâte encore molle et on laisse sécher au moins 3 heures. Vendus 500 francs CFA pour la bouteille d’un litre et demi de savon liquide soit 0,76€ et 300 CFA le savon (0,46€), cette production, espèrent-elles, permettra d’améliorer un peu le quotidien de la famille.

En une dizaine de minutes, la pâte va se solidifier.

Remplissage des bouteilles de savon liquide.

La pâte encore molle est découpée en blocs.

Bernadette BOREL.

Merci à Léonard Zoungrana, président du comité communal de jumelage de Koupéla qui a recueilli la méthode de fabrication auprès de la formatrice Augustine Oubda et pris les photos.

 

Publié dans 2.Nos actions à Koupéla, Nos actions à Koupéla | Marqué avec | Laisser un commentaire

Grigny-Koupéla-Infos

La Lettre électronique du Comité de Jumelage Grigny – Koupela
N° 11 Juillet 2017

Le Projet triennal 2016—2018

En 2014-2015, le « Projet d’Appui à la Politique Communale d’Accès à l’Eau potable et à l’Assainissement de la ville de Koupéla », cofinancé par le Fonds de Solidarité et de Développement Durable pour l’Eau du Grand Lyon a mis en place un service communal de l’eau et de l’assainissement, l’organisation et la formation de la chaîne des acteurs locaux impliqués dans la gestion des infrastructures, la sensibilisation de la population, la réalisation d’ouvrages hydrauliques.

En vue de rechercher la consolidation des acquis de ce premier projet, les partenaires ont élaboré un nouveau programme 2016 – 2018 intitulé « Programme Participatif de Développement Durable de la Commune de Koupéla » comportant un important volet « Eau et Assainissement », un volet « Egalité hommes – femmes et droits des femmes », un volet « Appui à la réduction de la pauvreté ». Soumis en recherche de financements, ce projet a reçu un avis favorable de la part du Fonds Eau de la Métropole de Lyon à hauteur de 50% du coût du volet Eau et Assainissement et de la part du Ministère français des Affaires Etrangères et du Développement International (MAEDI) pour un total de 12,84% de son coût total. Le complément de budget est assuré par les partenaires de Koupéla (12,4%) et Grigny (15,03%) et la contribution des populations locales (2%).

L’objectif global du projet est de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations de la commune de Koupela, à travers le renforcement de la maîtrise d’ouvrage de la collectivité territoriale burkinabé pour qu’elle puisse répondre efficacement à la demande locale de services de base et jouer son rôle de coordination du développement local et à travers le renforcement des capacités des femmes et des producteurs agricoles.

Les forages réalisés
En mai et juin 2017, quatre forages ont été réalisés dans les villages Koughin peul, Tiibin, Dimpaltenga Peul et Pousga secteur. La profondeur de ces forages est de 40 à 90 mètres selon les lieux.

Construction d’un programme de 10 latrines Ecosan

Cette action s’inscrit dans l’axe 2 du projet, « Appui à la réduction de la pauvreté » et vise à soutenir le groupement des femmes de Nafftenga pour la maîtrise et le développement de leur activité de production maraichère, en s’appuyant sur la réalisation de latrines EcoSan, mais aussi en leur offrant un programme d’alphabétisation et de formation sur la maîtrise des techniques de production et des outils de gestion. Cette action envisage de soutenir l’amélioration des rendements de ce groupement par l’utilisation du produit EcoSan, tout en accompagnant ses  membres pour l’acquisition de connaissance et la maîtrise d’outils de gestion. Une latrine Ecosan est construite hors sol, reposant sur une dalle en béton. La dalle comporte deux trous de défécation, des repose-pieds et une pente réalisée dans la dalle pour la séparation de l’urine et des fèces. A l’arrière, on trouve 1 ou 2 compartiments et un tuyau de ventilation. L’urine et les excrétats sont utilisés pour fumer les champs ce qui améliore fortement les rendements (parfois x par 2.5).

Formation du groupement de femmes de Naftenga

L’alphabétisation des membres du groupement des femmes de Naftenga a débuté mi-avril 2017 et vise à accompagner les femmes dans l’acquisition d’outils d’accession à la connaissance pour une meilleure gestion de leurs activités en vue de leur pleine insertion dans le monde productif.
Cette formation est assurée par l’association WendYam des femmes du Kouritenga, spécialisée dans le domaine. Elle est assistée de la Mairie, du Comité Communal de Jumelage et de l’association ACACIA.
Au total, 24 néo-alphabétisées seront initiées aux mécanismes de base de la lecture, de l’écriture et du cal-cul écrit en langue Mooré.

En direct de Koupéla…
Rupture de la digue du barrage de Naftenga.
Le barrage de la retenue d’eau de Naftenga a cédé lors des der-
nières pluies ! Catastrophe pour les populations lorsque l’on sait que c’est pendant la saison des pluies (de juin à septembre) que les retenues d’eau se remplissent. Pour l’instant, on ne sait pas com-
ment les travaux, urgents, vont se faire.

Nouvelle mairie en construction
Grace à l’appui de l’Etat burkinabé, la commune de Koupela construit, sur la route de Fada N’Gourma, un nouveau bâtiment pouvant accueillir tous ses services.

 

_______________________________________

grignykoupela@laposte.net
Facebook.com/comité de jumelage Grigny Koupela
wwww.portailsolidarites.fr
__________________________________________

A noter dans vos agendas
SALON DES VINS et des PRODUITS du TERROIR
Samedi 25 et Dimanche 26 Novembre 2017
Centre Brenot GRIGNY 69520
___________________________________________

Publié dans 1.Expression ext : G-K infos, 3.Info. Actualité | Laisser un commentaire

Compte-rendu du C.A. du 8 / 06 : 2017

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Publié dans 5.Echanges | Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

C.R. du C.A. du 15 /5 / 2017

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Publié dans 1.Comptes-rendus (Bureau, CA, AG), 4.Info. Adhérents, 5.Echanges | Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.