Genèse d’un projet : La m@ison de Grigny…

logomaisontic-150x150



C’est dans le cadre d’une réflexion sur le plan de développement des T.I.C (Technologies de l’Information et de la Communication) au sein de la communauté de communes Givors-Grigny (69) qu’est née, dès l’année 2002, l’idée d’un Portail qui regrouperait diverses associations œuvrant pour la solidarité, à quelque niveau que ce soit (local, régional, national ou international), et ayant choisi de travailler ensemble.
En 2004, ce projet voit le jour et apparaît comme un véritable challenge : intéresser lesdites associations au développement des TIC pour leur propre promotion mais également au service de leurs publics respectifs.
Projet rapidement conforté, la même année, par
l’ouverture de la « m@ison de la formation » devenue ensuite « la m@ison de Grigny », puis « lam@isontic » jusqu’à sa fermeture, en juin 2015, après qu’elle eut offert au Portail, toutes ces années durant, dans le cadre d’un partenariat privilégié, un soutien logistique en matière de T.I.C. tant au niveau de la formation que de la communication. (1)

Objectifs partagés, identités préservées :
– Mieux communiquer pour mieux se connaître et se faire connaître, pour réduire les distances et faciliter, notamment, la coopération avec nos partenaires du sud par l’utilisation d’Internet.
– Mieux
échanger et partager des expériences, générer et mettre en œuvre des projets collectifs de solidarité numérique, sans pour autant perdre son identité ou sa liberté d’action.
Tels sont les objectifs d’associations qui entendent voir leur 
coopération se traduire en termes d’efficacité dans un espace collaboratif ouvert mais protégé.

Membres et partenaires :
En onze années d’existence, le Portail des Solidarités a réuni, de manière éphémère ou durable, quelque neuf associations implantées dans trois communes voisines  : Grigny, Givors et Millery.
– Trois comités de jumelage : Grigny- Koupéla ( Burkina Faso), Givors-Gavinané et Millery-Youri ( Mali)
– Le Secours Populaire de Givors
– L’Amicale Laïque de Grigny
– Les Potagers du Garon
( association développant des actions d’insertion par le maraîchage biologique)
– Le groupe Almara
( un groupe de femmes oeuvrant pour l’amélioration des conditions de vie de femmes algériennes)
– Envol en Vol
( Un métier pour les enfants du monde)
– L’OMS de Grigny

Le Portail a assisté, impuissant, en 2015, à la fermeture – pour des raisons d’ordre politico-économique – de sa m@ison mère (1).
Sa bonne santé aidant, il a su surmonter cette épreuve et se compose aujourd’hui de cinq associations qui ont à cœur de poursuivre l’aventure. Il reste ouvert à celles et ceux qui se reconnaissent dans ses objectifs ( voir Charte en page d’accueil) et bénéficient d’une certaine proximité géographique avec Grigny.
Mais le Portail a également
 vocation à établir des partenariats avec d’autres organismes, institutions ou associations s’impliquant dans des actions de solidarité : comités de jumelages, établissements scolaires…

Le Portail des Solidarités : un espace à découvrir, un lieu de générosité et d’humanité, une belle histoire à partager.

Expériences et missions menées en partenariat avec la m@ison de Grigny
Quelques dates et projets ayant marqué l’histoire du Portail

 

I. Une présence active lors des quatre éditions de la biennale de la m@ison de Grigny de 2005 à 2011 

Acte I
Les 2 et 3 décembre 2005, lors du Colloque organisé par la Communauté de Communes Rhône-Sud, dans le cadre des 18 èmes Entretiens Jacques Cartier, sur le thème « Accès aux TIC pour tous, entre illusions et réalités »,   l’ animation d’une des tables rondes, sur le thème « Solidarités et TIC », est confiée au Portail . L’occasion de présenter cette toute jeune structure aux différents intervenants et visiteurs.

Acte II.
Les 7 et 8 décembre 2007, c’est sur le même thème (« Accès aux TIC pour tous, entre illusion et réalités ») qu’est organisée la seconde Biennale de la m@ison de Grigny. Le Portail se voit à nouveau confier l’animation de la table ronde « Solidarité Nord-Sud ». Modeste contribution à la lutte contre la fracture sociale numérique mais nouvelle occasion de riches échanges à partir de projets divers et concrets, locaux, régionaux ou internationaux.

 Acte III.
Troisième volet de cette trilogie, les 4 et 5 décembre 2009. Nouvelle table ronde – conclusive – sur la thématique « Accès aux TIC pour tous, entre illusion et réalités », nouvelle animation par le Portail de la table ronde sur la solidarité et premier bilan des activités du Portail.
Cette biennale a marqué une étape importante dans l’histoire du Portail des Solidarités. Elle a permis, notamment, l’émergence du projet de partenariat avec la société DotRiver et la naissance du projet Serveur Solidaire (2)

 Et une toute dernière Biennale, les 25 et 26 novembre 2011. Une édition s’appuyant sur le bilan de la trilogie précédente et se proposant d’ouvrir de nouvelles perspectives.Une nouvelle occasion pour le Portail, devenu adulte, de participer à un atelier sur le thème de la solidarité. Organisée à l’Hôtel de la Région Rhône-Alpes et à l’Hôtel de la Communauté du Grand-Lyon, la Biennale était alors devenue un événement fédérateur régional.

 Et, comme trait d’union et lien de convivialité entre toutes ces rencontres, le bar de la solidarité tenu, lors de ces quatre éditions, par le Portail des Solidarités.

II. Un travail partenarial avec le groupe COLIBRE en 2010-2011

Cette année-là, le Portail décide d’étendre son champ d’action et de se doter d’outils modernes de communication : charte graphique, logo, plaquette, flyer… Avec l’ aide précieuse d’un groupe de 4 étudiants en licence de communication de l’Université Lyon 2 commence la recherche de nouveaux partenaires à partir d’une base de données qui cible Lyon et sa proche banlieue

Une belle expérience de travail collaboratif et, au bout du compte, un nouveau logo pour le Portail.

III. Des expériences menées localement.

– Avec le Secours Populaire de Givors.

Avec l’assistance technique et bénévole de la m@ison, installation d’une ligne Internet et informatisation de la permanence d’accueil.
C’est en alimentant régulièrement le site du Portail que cette association a pu élargir son champ d’action ( jusqu’à l’hôpital de Gaza) et voir augmenter, dans le même temps, ses rentrées d’argent.
Il s’agissait également de développer son pôle convivialité et d’offrir à son public la possibilité d’utiliser le Net pour toute démarche administrative, toute recherche d’emploi et tout autre service d’information.

Avec les Potagers du Garon.
L’assistance numérique n ‘étant pas de nature à empêcher les inondations, c’est néanmoins au Portail des Solidarités que les Potagers du Garon doivent le financement, en 2005, d’une plantation de hêtres au cours de leur partenariat.

Avec les écoles de Grigny.
La mise en œuvre du jeu d’éducation à la citoyenneté a permis de créer un lien actif entre les associations du Portail et les écoles de Grigny.

 

IV. Des expériences dans le cadre de la solidarité Nord-Sud

Trois missions à Koupéla
( 2005, 2007, 2009 ) en partenariat avec la m@ison de Grigny.

2005 : Remise en état de la salle informatique du lycée Kourita, formation, sur place, de dix référents . Implantation d’un ordinateur dans le local du comité de jumelage et supervision de l’arrivée d’une ligne internet.

2007 : Nouvelle remise en état du matériel informatique, formation de deux membres du comité de jumelage et installation, dans leur local, d’un deuxième ordinateur.

2009 : Sensibilisation et formation des membres du comité de jumelage à l’utilisation du site du Portail. Installation et expérimentation de Skype dans une liaison avec la m@ison de Grigny.

Et, à maintes reprises, depuis 2005, à chacune de leurs visites à Grigny ou à Givors, formation accentuée, à la m@ison de Grigny, de nos partenaires burkinabé ou maliens à l’utilisation des logiciels libres, du Portail ou du Serveur solidaire.

C’est ainsi qu’en décembre 2015, lors de son séjour à Grigny, Léonard Zoungrana, président du comité local de jumelage de Koupela, a pu être formé à l’utilisation du Portail afin que nos partenaires et amis de Koupela se l’approprient en publiant des nouvelles du Sud. Une manière de rendre cet outil plus interactif.
______________________________

(1)La m@ison

La m@ison de la formation a été conçue comme la clef de voûte d’un vaste plan d’accès aux technologies de l’information et de la communication. D’abord dédiée et limitée au périmètre géographique des villes de Givors et de Grigny, son ancrage territorial s’est rapidement élargi, tant au niveau des frontières du Syndicat mixte Rhône PLURIEL que de la Communauté Urbaine de Lyon ou de la région Rhône-Alpes.
Forte de cette expérience, sa notoriété a également dépassé nos frontières, ses missions l’ayant conduite à intervenir pour des formations, en Algérie, au Maroc ou en Lettonie.
La m@ison a été contrainte de fermer ses portes en juin 2015.

Pour en savoir plus, un clic sur le logo de lam@isontic, en page d’accueil.

(2) Le projet Serveur Solidaire :

Un projet ambitieux, un concept innovant. Un projet s’appuyant sur les logiciels libres et participant aux enjeux environnementaux (matériel informatique de réemploi : serveur et ordinateurs)

C’est à l’occasion d’une conférence internationale pour la solidarité numérique, à Lyon, le 24 novembre 2008, qu’est née l’idée d’établir un triple partenariat entre le Portail des solidarités, la m@ison de Grigny et la société DotRiver autour du « Serveur solidaire ». Idée confortée, en 2009, lors d‘une table ronde de la Biennale.
But affiché : participer à la lutte contre la fracture numérique et donner à nos partenaires du sud un outil de travail et de communication fiable et sécurisé.

Fédérant les associations du Portail et leurs correspondants, ce projet avait pour ambition de mettre à leur disposition, au nord comme au sud, un  bureau informatique tout intégré, les libérant ainsi de tous soucis de maintenance, de mises à jour et de stockage de données, sans pour cela disposer de matériels trop sophistiqués. Il se présentait donc comme un véritable outil et espace de travail collaboratif et fournissait aux associations porteuses du projet une base d’informations commune consacrée à la question des solidarités.
Même s’il n’a pas répondu entièrement à nos attentes légitimes, ce projet a participé à la dynamisation des échanges numériques avec nos partenaires du sud.

Rédigé en 2010, le projet « Serveur Solidaire » a vu le jour à l’été 2011.
Grâce au Portail, il a été présenté lors du « Carrefour des possibles Afrique » le 12 décembre 2011 à Ouagadougou ( Burkina Faso ) par Mathias Bazié, directeur de l’association ACACIA qui joue le rôle d’appui à la coopération décentralisée entre  villes jumelées, et en particulier entre Grigny et Koupela. Face au refus des subventions sollicitées , c’est sur leurs fonds propres – ainsi que qu‘avec les bénéfices engrangés lors des Biennales – que les quatre associations porteuses du projet ont pu le financer quatre années durant.

Hébergé gracieusement par la société Nfrance à Toulouse,le serveur a cessé ses activités en 2014. Ainsi a pris fin le partenariat avec DotRiver suite à des problèmes techniques rencontrés par notre partenaire et prestataire. On pourrait certes nourrir quelques regrets suite à un tel dénouement mais force est de constater que les conditions n’étaient pas optimales pour que nos partenaires africains puissent profiter pleinement de cette avancée technique.